Home » Headline, Laos

Sur la route de Vientiane ou “du Paradis à l’Enfer (ou presque)”

19 April 2011 5 Comments

C’est définitif : Luang Prabang, je t’aime !

Je reviendrai, j’en suis persuadée, ne serait ce que pour passer le nouvel an lao ici !

Les derniers jours se sont passées dans la bonne humeur et la folie totale.

Outre les 4 jours (au moins) de “impossible de faire un pas dehors entre 12h et 18h sans finir trempée de la tête aux pieds”, a tel point que parfois c’est un peu fatiguant (la seule solution étant de rester dans la chambre ou près de la guesthouse si on veut éviter d’être mouillé), la fête s’est installé dans les rues.

Je pense que beaucoup de gens sont en vacances donc il y a vraiment tout le monde dans la rue, en train de jeter de l’eau à tout va, parfois pure parfois mélangée avec des couleurs, de la bière ou des choses que je préfère ne pas imaginer.

Tous les ages s’y mettent, plus ou moins gentillement : ça va du petit pistolet a eau qui fait rire à la bassine d’eau sur les gens (sacs et appareil photo compris si tu ne fais pas gaffe, eux s’en foutent) qui ne fais plus rire du tout (surtout quand tu as dit non et qu’ils l’ont fait quand même alors qu’ils avaient tout à fait compris).

Ainsi le lendemain du nouvel an officiel (qui était le 14) la bataille d’eau géante qui avait lieu au bout de la rue principale a fini par dégéreré en grosse soirée en plein jour et en pleine rue. Du vrai clubbing avec tout ce que ça comporte (bières, mecs bourrés, tout le monde qui danse sur la musique américaine à fond) en ajoutant une bataille d’eau et de farine au milieu.

Surement un peu effrayant pour les laos mais vraiment ouf à voir et à vivre, je regrette un peu de pas avoir eu mon appareil mais d’un autre côté je l’aurais surement pas vécu à 100% comme ça si j’avais eu à me préoccuper de mon sac ou autre !

C’est donc sur une superbe note finale et un peu triste que je quitte luang prabang, mais bon je peux pas rester ici toute l’année, j’ai encore bien trop de choses à voir (au pire, si vraiment je suis mal ailleurs il est si facile de prendre un avion et de revenir !)

Je suis donc partie à Vang Vieng; tout à fait consciente de passer du paradis qu’est LP à l’enfer : on (le guide, les gens, tout le monde) m’a décrit VV comme une espèce de rave géante avec des blancs bourrés/drogués partout dont le seul but est soit de s’affaler dans les cousins à regarder des rediffusions de séries américaines (et pas les meilleurs..ou en tout cas pas les plus intello) soit de voir ce que ça fait de descendre une rivière en kayak en étant bourré..

En fait j’y suis allé pour l’expérience sociologique : voir à quoi ça ressemble (et partir en courant lol)

Déjà pour aller à VV de LPQ il faut 6h de mini bus (un mini bus vraiment mini et vraiment blindé) dans la montage (déconseillé à ceux qui ont le mal des transports).

Il a fallu faire une rebellion pour avoir une mini pause déjeuner alors que nous avions attendu le van 1h30 le matin (note pour les touristes de luang prabang : évitez l’agence “all lao”).

En fait VV pourrait être un petit paradis : les paysages sont magnifiques et si certaines personnes se moquent de ceux qui disent que cela ressemblent à la baie d’halong ne sont surement jamais allés à la baie d’halong terrestre (ninh binh ?) car effectivement ça y ressemble (les petits lacs en moins) : de grands pics calcaires avec de la végétation s’élèvent partout autout de la ville (et sur le chemin entre LP et ici).

J’aurais pu avoir envie de rester s’il n’y avait pas eu autant de discussions sur le tubing (trop de gens viennent juste se bourrer la gueule et descendre la rivière en bouée), de bruits dans la nuit (encore la musique des clubs et les bruits de la nature près du bangalow j’ai pas beaucoup dormi) et si j’avais pas été seule (genre pour me balader ou faire du bateau mignonnement avec quelqu’un).

Bref, je pars demain matin pour la capitale Vientiane !!

QUIZZ DU JOUR : Dans le marché du luang prabang aux environs du nouvel an lao ils vendent des petites cages colorées (je vous retire le suspens : ce sont des oiseaux) à quoi servent-ils ??

5 Comments »

  • Florence said:

    Au pif je dirais, faire des lâchers d’oiseaux? Vu la quantité ça doit être joli…
    Bisous

  • caro/mam said:

    cela porte chance… on le lâche au nouvel an et on a de la chance toute l’année ( au pif…) !

  • MHB said:

    Yes, j’avais raison pour les oiseaux! Bon, j’avis mis gallinacés, mais je n’étais pas loin. Je pense aussi au porte-bonheur ou alors à une offrande aux divinités du coin?

  • Akheda said:

    A éloigner les mauvais esprits?
    A se faire révéiller aux aurores tous les matins?

  • amystrip (author) said:

    Maman : Bon, on va dire que tu as le point
    On lâche les oiseaux non pas pour “faire joli” mais l’idée c’est faire un truc positif (tu relâches un pauvre oiseau captif) pour la nouvel année qui donc va t’apporter du positif pour toute l’année..
    Ils vendent aussi des poissons, lézards, grenouilles etc

    Le truc con c’est que les animaux sont capturés pour ça donc en en achetant tu nourris le systeme et participe à leur capture, sachant qu’en plus ils sont vendus au marchés sous le soleil et que beaucoup meurent avant d’être relachés…malin.. pfff

    Ps : Rajive ce ne sont pas des coqs qu’ils vendent donc non, pas pour se faire réveiller aux aurores XD